LE DIALOGUE FOSSOYEUR OU SAUVEUR DES PRINCIPES REPUBLICAINS ?

581170_f2ef46b0a0594b8a9f8a80396d756566

DECLARATION DU CDPS

Le CDPS constate que l’idée de la tenue du Dialogue, longtemps réclamée par lui et par une bonne partie de l’opposition, sans être écouté – quand il était encore temps – est, enfin, sortie du buisson d’où l’avait, longtemps, tapie le Pouvoir qui a multiplié, ces dernières semaines, des contacts en aparté avec un Parti bien connu de tous. Avec l’annonce, par le Président de la République, de la nécessité de l’organisation du Dialogue avant la fin de l’année en cours, annonce suivie de sa rencontre avec les représentants des Corps constitués ainsi qu’avec les représentants des Missions diplomatiques accréditées à Kinshasa; les alliés objectifs circonstanciels sont à présents contraints de marcher à visage découvert.

Le CDPS observe qu’il s’agit là d’un message fort − envoyé en interne au peuple congolais, et en externe à la Communauté internationale – et qui vient donner la juste mesure de la détermination du Président de la
République d’aller jusqu’au bout de sa logique. Le Chef de l’Etat semble estimer que, maintenant, le décor est suffisamment planté pour atteindre son objectif, d’une manière ou d’une autre et quoi qu’il en coûte.
D’une manière directe : Le pouvoir compte sur le soutien inconditionnel d’une classe politique de sa majorité politique et des complicités objectives avec certains Partis portant traditionnellement le label de
l’opposition.

LE DIALOGUE FOSSOYEUR OU SAUVEUR DES PRINCIPES REPUBLICAINS

 

 

 

 

 

 

About the Author

Pascal BELTCHIKA
Membre de CDPS chargé de la stratégie.